Ouvrages divers des veillées d’hiver

Dimanche, 3 février 2013 à 15 h, Salle des Fêtes de Lachau 

 Premier Atelier Intergénérationnel 2013

Ouvrages divers des veillées d’hiver: dentelle vivante, teintures végétales, tricot, feutre…

La Tribune

La Tribune-Jeudi 4 février 2013- Article rédigé par Hélène Lambert

Le Dauphiné Libéré

Dauphiné Libéré article

Article de Brigitte Bonnaire dans Le Dauphiné Libéré du 7 février 2013

Pour voir les diaporamas complets de chaque atelier du jour, cliquer sur le lien désiré

Dentelle vivante

Atelier laine

Atelier teinture végétale

Carreau de dentelle géant

Le carreau (botte de foin), les épingles (fers à béton) et les « fuseaux vivants » sont prêts pour la chorégraphie

Les ateliers, vus par Miette

3 février 2013 : premier atelier intergénérationnel de l’année 2013… Une bonne partie de « buissonniers » portés malades, on leur a dit de rester au chaud, et même Marceau déclarait forfait. On s’est bien amusés quand même à la salle des fêtes de Lachau en ce premier dimanche de février … Bien dépassée je fus, car à l’Université Buissonnière chacun n’en fait qu’à sa tête et … « Dirige si tu peux »… semblent-ils tous me dire…

Carreau traditionnel

Le vrai carreau traditionnel du Puy, ses fuseaux, ses épingles et un bout de guipure déjà réaliséé

Dessus du carreau géant

Le carreau géant avec ses grandes épingles (fer à béton)

La première partie consistait à transmettre les gestes de la dentellière… à priori mission impossible… En « Première mondiale », Martine Rispal, dentellière expérimentée, a fait danser une dentelle géante à huit courageux « fuseaux buissonniers ». 

Martine Rispal

Martine Rispal, dentellière expérimentée

Monsieur Bernard Lambert nous avait amené, en tracteur, une botte ronde de paille, emballée de film à ensilage, faisant office de tambour de carreau de dentellière, recouvert du modèle perforé de dentelle du Puy « pied de guipure », agrandi vingt fois par Georges et fixé avec des épingles géantes (fers à béton).

Le carreau géant est une meule de foin

Le carreau est une meule de foin, les épingles sont des fers à béton

Martine a impeccablement dirigé les huit fuseaux humains cobayes exécutant le point de base de la dentelle: le point fermé, qui se décline en deux actions successives et répétitives: tordre et croiser les fils (ficelles à ballot) les uns avec les autres dans un ordre donné , chose qui semble épouvantablement compliquée tant qu’on n’y a pas mis les mains…

Martine en chorégraphe de la dentelle

Martine en chorégraphe de la dentelle, dirigeant ses fuseaux vivants

On travaille tour à tour avec deux paires de fuseaux à la fois, sens de droite à gauche pour tordre et on démarre le croisement de gauche à droite : fuseau 2 sur fuseau 3, puis fuseau 4 sur fuseau 3, puis 2 sur 1, puis 2 sur 3…

Fuseaux vivants en action

Les fuseaux vivants tordent et croisent les fils comme le feraient les mains de la dentellière

Gymnastique ou dentelle?

Il faut être souples pour tordre et croiser les fils!

Je vous laisse imaginer la suite quand les « fuseaux » sont des personnes… Eh ben non… ils furent formidables… ça virevoltait, se baissait, levait les bras, se trompait, recommençait avec Martine en chorégraphe précise, concentrée… Et deux heures, deux mètres de pied de guipure plus loin, une équipe joyeuse et lessivée posait les fuseaux …

Coin tricot

Le coin du tricot et des pompons

Pendant ce temps, de plus anciennes au bord de la migraine à regarder les fuseaux vivants se contorsionner s’étaient rapprochées de plus jeunes impatients d’ouvrages de laine sous la houlette de Lulu Roux, seule rescapée de la grippe en ce jour d’hiver (qui filait à la quenouille et au fuseau telle que jeune fille, en gardant les moutons à Pelleret),
Au rouet personne, car après trois ans d’ateliers successifs, le fil de laine avait renoué avec la transmission devenue de ce fait inutile… Et il faut mettre à l’actif de Marceau Amic pas mal de remises en route de rouets arthritiques voués à la déchetterie…

Le coin tricot chaussettes

Autour de Simone, les tricoteuses de chaussettes

Simone Bordel professa l’art de la chaussette en laine que je tente opiniâtrement de remettre à la mode depuis quatre ans.

Annie aux pompons

Annie  Ravoux montre l’art de faire un pompon à une jeune élève

Annie Ravoux et Monique Lattard répondirent aux demandes juvéniles… de transmission dans l’art difficile du tricot et du pompon.

Miette, Magali et Pierrette

Magali et Pierrette instruisent Miette de leur art

Branle-bas de combat: Magali Bontoux avait promis, elle arrive avec sa maman,  Pierrette, de la Vallée de l’Ouvèze voisine…

Indigo

La magie de la teinture indigo fascine les élèves

Un univers bleu indigo déboule et hop une bande d’apprenties teinturières végétales jouent avec l’indigo, réserves sur coton avec ligatures, et pincements, quelques bouillons bleus plus tard: étuvage et chacune a son tissu bleu avec motif original en réserve blanc, fruit de sa création personnelle…

Suspense!

Le tissu préparé sort du bain, suspense! Magali gardera longtemps ses mains bleues…

Magali gardera ses belles grandes mains bleues une bonne semaine mais le souvenir de la fée bleue d’hiver sera bien plus vivace…

Pastel jaune et coquelicots

Pastel jaune et coquelicots sur une friche près de Ferrassières

Elle causa aussi d’un autre bleu bien familier autrefois des baronnies : le pastel, dont la belle jaune floraison éclaire nos bords de routes en fin de printemps (des semences seront troquées le 7 avril à Lachau).

Laurence et la fabrication du feutre

Laurence est attentive aux progrès de ses élèves

Laure Benceny a déboulé à la nuit tombée pour un atelier de feutre, avec la laine locale cardée… Puis, bien étalée sur une serviette éponge, successivement savonnée à l’eau bouillante et foulée, puis roulée dans un tissu ajouré, et encore roulée, finalement c’est une belle plaque de feutre pour fabriquer des semelles en laine et réchauffer les pieds dans les chaussures…

Ne pas oublier le film vidéo prêté par Danielle Musset conservatrice du musée de Salagon sur son travail passionnant concernant les savoir-faire autour des pâtes fraîches en Haute Ubaye.

Miette prépare le buffet partagé

Miette  et Éliane préparent le buffet partagé

Accalmie: repas partagé avec soupe surprise numéro X de Monique Amic (recette ci-dessous).

Plier ranger nettoyer…. Déballer après tout ce ramdam,  le lendemain, au radar comme tous mes lendemains… Martine, compatissante, me fait un cours particulier sur mon vieux carreau de dentellière que je me contentais bien jusqu’à présent de regarder dans le blanc des yeux…. Mes mains ont tout compris… Ça y est, je sais enfin faire le point fermé de base et 30 cm de pied de guipure, réalisent un rêve inaccessible de petite fille: « fabriquer une dentelle ». Je dois dire que la détente et le plaisir que cela procure sont inégalables…. Merci Martine, Magali , Laure, Annie, Monique, Lulu, Simone et tous ceux qui, depuis cinq ans, bénévolement, patiemment, transmettent à d’autres ce qu’ils aiment… Chaque fois un petit miracle … Toujours je houspille… Avec le temps, plus vous m’émerveillez…

Miette

 Contact Miette : 06 66 80 00 31  – 04 75 28 54 78 mail  miette.ripert@free.fr
blog  https://lavieenoeuvre.wordpress.com/

Recette de la soupe « surprise »  de Monique Amic dégustée le soir:

Soupe aux poireaux et aux… poires!

Ingrédients:
6 blancs de poireau
1 cuillerée à café de curry
4 poires
bouillon (j’avais du bouillon de poule)
crème fraîche à 15 %
sel et poivre
Préparation:
Faire fondre  les poireaux dans un peu de beurre.
Ajouter le curry, puis les poires épluchées et épépinées, le bouillon.
Ajouter sel et poivre, porter à ébullition et cuire 25 mn à feu doux.
Mixer, ajouter la crème et rectifier l’ assaisonnement si nécessaire.

C’est aussi si simple que cela! Bon appétit!

Rappel:Prochain Atelier

Dimanche 7 Avril – 15H – LACHAU  Salle des Fêtes

15 H – Exercices de greffe: en fente, en couronne et oeil : Michel Vincent et Pierre Begnisen hommage à Gaby Bec et André Nicolas qui nous ont transmis leur passion et sont partis…

16H « Tiges souples locales, à tresser »
Savoir-faire traditionnels et contemporains. Sagne pour le rempaillage et millet pour les balais avec Claude RicardThierry Oger, vannier pour panier pasturié ou rond en «doubluge, tatinier », saule de trogne ou osier. Découverte des « paillassous » appelés localement « bounde » en ronce et paille de seigle, molinie ou  jonc.

16/17h Troc de plants semences greffons : me faire passer dés maintenant vos surplus de semences (svp les déposer au Tabac  Journaux de Séderon ou Jardin de Madélie en notant votre nom et n° de téléphone)

*Veillée/buffet : apportez votre couvert, boire et manger à partager

Contact Miette 06 66 80 00 31 ou 04 75 28 54 78 : miette.ripert@free.fr   

Blog  https://lavieenoeuvre.wordpress.com/

 
Publicités
Cet article a été publié dans 2012-2013, Laine et fils, Recettes, Soupes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s